MOYO ARTISTE PEINTRE COLORISTE


Aller au contenu

Presse


Moyo (Marc Dethier) dans la revue de presse Art & Design février 2016

Vous pouvez également lire l'article dans la revue en suivant ce lien ici;
choisissez index et sélectionnez la page 110.




Moyo (Marc Dethier) chez Azur
BestOfVerviers
.be mars 2014 ( suivre le lien ici)

Coup de cœur d’Albert Moxhet


Moyo, c’est la couleur qui transcende la nature. Ou peut-être l’inverse. Mais sur ses toiles, aussi loin qu’on puisse s’en souvenir – et cela fait plus de trente ans qu’il peint –, l’une ne va jamais sans l’autre. Souvent aussi, du moins depuis un certain temps, un troisième élément intervient dans ses compositions : le vide, qui fait contrepoint avec l’éclat de la vie qu’il met en valeur.

Privilégiant les formats allongés horizontaux comme verticaux, un peu victimes d’un éclairage trop directionnel, Moyo – que l’on a connu aussi sous son nom de Marc Dethier – a centré cette exposition à la Galerie Azur sur un de ses thèmes favoris, les arbres. Ses pinceaux, ou plus exactement son couteau, l’aident à traduire une sorte de joie que l’on sent fondamentale dans une matière généreuse, abondante au diapason des couleurs riches et vigoureuses qui forment ses compostions.


Symboles de vie, les arbres, même s’ils ne se déplacent pas, sont au cœur du mouvement sur les toiles de Moyo, parce que la forme d’une branche est en soi un mouvement, parce que, aussi, le vent agite les feuilles, quitte à les emporter dans un tourbillon comparable à une galaxie affolée. Le peintre, ici, ne cherche pas le réalisme, il interprète le mouvement par la couleur, ce qui explique l’abondance de ses feuillages rouges, jaune vif, orange.


Cependant, il connaît aussi le calme des prés et des talus où le vert de l’herbe s’émaille, sur le fond bleu du ciel, de fleurs qui s’épanouissent en taches de couleurs jusqu’à s’évaporer en semences légères charriées par un souffle d’air. La vie est multiple, Moyo l’exprime ici à travers les végétaux avec une liberté qui l’amène souvent au bord de l’abstraction si on le regarde dans le détail. Lorsqu’il peint le monde animalier, son propos n’est pas très différent, mais, par la force des choses, le dessin intervient davantage, pour rendre compte des formes. Toujours en mouvement.



Albert Moxhet

L’article du journaliste pour son Coup de cœur sur « Radiolène ».
Galerie Azur - Expo 2011


À la Galerie Azur, Moyo – que l’on connaissait précédemment sous son nom de Marc Dethier – démontre avec éclat qu’il est resté un brillant coloriste jouant sur le dialogue d’une riche matière et de la toile blanche. Thème récurrent dans sa production depuis plusieurs années, les troncs d’arbres jalonnent ses tableaux, non comme des barreaux, mais comme des repères induisant une large perspective et rappelant que, si puissant que soit le jaillissement de la lumière, nous restons sur terre.


Albert Moxhet

Maisons Cavens
L'exposition de Moyo (Marc Dethier)
Echo 2005

Marc Dethier expose pour la 3e fois à Malmedy, après…
A la Maison Cavens il expose une vingtaine d'huiles sur toiles, de différents formats. Se définissant lui-même comme artiste-peintre coloriste, les tableaux de Mr Dethier sont fait de poésie, de lumière... et parfois de vide ; le vide est générateur et créateur, nous explique le peintre, il faut donner de l'espace à l'œuvre artistique, tout comme à un être vivant. " En levant les yeux ", " Boule de lumière ", … ces titres parlent d'eux-mêmes. Il faut voir cette osmose et ce mouvement des couleurs qui semblent fondre les unes dans les autres, tout en gardant chacune leur ferme identité. C'est une technique que l'artiste maîtrise admirablement.


Valéria Heinen

Moyo (Marc Dethier) à la Galerie Azur
Le Jour - Le Courrier juin 2005


Moyo s'inscrit en faux contre le principe qui dit que la nature n'aime pas le vide. Il est plutôt d'avis que la nature a besoin du vide, d'espace pour pouvoir créer.
Les tableaux de son exposition actuelle sont conçus selon cette interprétation et proposent, de manière générale, des sous-bois assez peu classiques. Cette phase de l'évolution du peintre n'entame en rien son goût pour les couleurs qui " claquent " et une pâte généreuse.

C'est la composition qui est différente : succédant à une bande non peinte ou seul le dessin assurait la continuité entre le dessous et le dessus, c'est maintenant la séparation matérielle entre les panneaux de polyptyque qui concrétise l'espace vide à travers lequel s'investit la nature, fréquemment entre des troncs d'arbres qui laissent ainsi filtrer la lumière. C'est là aussi un domaine ou l'artiste poursuit diverses recherches. Sur la toile brute, il esquisse un motif qu'il recouvre ensuite au couteau d'une couche de blanc sur laquelle prendra place l'œuvre définitive dont la luminosité sera ainsi renforcée ; au travers du blanc subsistent par transparence certaines structures de l'esquisse, accroissant de cette manière l'effet de profondeur. Souvent aussi, la composition privilégie une plus grande densité de couleurs au centre de la toile, les bords pouvant aller jusqu'à retrouver le blanc de base.

L'exposition ménage des transitions entre les périodes précédentes et celle-ci, entre l'exubérance de la végétation et le jeu plus ascétique des troncs élancés et espacés, comme si la nature cherchait à s'offrir davantage de calme pour créer, pour mieux goûter aussi un silence habité.


Albert Moxhet

Moyo (Marc Dethier) chez Azur
Le jour - Le Courrier octobre 2002

Que voilà une exposition qui donne envie de parler de peinture gourmande ! Marc Dethier nous avait familiarisés avec un figuratif généreux fondé sur une exubérance d'une nature souvent vue de près. Sa nouvelle exposition à la Galerie Azur ne néglige pas cette phase de sa carrière, mais va plus loin aussi avec ses œuvres les plus récentes, ou, avec des bonheurs de pleine pâte et sans mépriser la texture de la toile, il s'avance plus encore dans l'approche des choses et donne ainsi davantage de liberté à l'interprétation du visiteur et se libère progressivement d'une césure formelle qui marque encore ses œuvres précédentes.


Albert Moxhet

Accueil | Galerie | Expositions | Presse | Liens | Contact | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu